Depuis les associations locales jusqu’à la Fédération nationale, ce que nous donnons à voir et comment nous sommes perçus par nos adhérents et par notre environnement. Nos méthodes et moyens de communication et les informations que nous échangeons.

A la suite du formulaire ci-dessous, un blog est à votre disposition pour échanger librement sur ce thème. Nous vous donnons la parole, prenez-la…

Nous vous remercions de votre participation à ce questionnaire.

Pour être informé de la mise à disposition des questionnaires
au fur et à mesure de leur parution,
abonnez-vous en renseignant votre adresse de messagerie ci-dessous :

Questionnaire 4 – Structure, organisation & fonctionnement


Blog 4 – Structure, organisation & fonctionnement

Cet article a 13 commentaires

  1. Le projet associatif est pour moi une consultation totalement démocratique, on demande l’avis de la base, on centralise les réponses, et on débat pour avancer des choix de questions, par contre, je tiens à préciser pour ceux qui ne sont pas d’accord que s’il n’y avait absolument pas de centralisation au niveau formation, législation et organisation, premièrement on irait droit à l’anarchie et deuxièmement on perdrait notre force de négociation, des contrats…

  2. Le bénévolat n’est pas mort, il suffit de consulter les chiffres nationaux pour constater qu’en France des millions de bénévoles agissent « au quotidien « . Que deviendrait le pays sans ces millions d’acteurs. L’action bénévole doit-elle être comprise comme un travail, une mission , une source de plaisir ou d’épanouissement ??? Chacun-e à sa réponse. Chacun-e peut aussi à sa manière en partageanti favoriser l’engagement bénévole par un témoignage positif sur le bénéfice de son action sur le plan personnel, relationnel, cognitif, etc…
    Une suggestion: intervenir auprès des pouvoirs publics afin de simplifier les relations avec les « administrations » de toutes sortes. En effet les remarques précédentes font état de charges de travail . Peut-être que la mutualisation de certains moyens au niveau secteurs et UR serait une piste de soulagement permettant de se consacrer à des activités plus « épanouissantes »…

  3. Il faut mettre de la jeunesse dans les clubs car de plus en plus la fédération demandera d’informatiser tout et quand les personnes ont en moyenne 75 ans ils seront perdues de plus en plus
    Facilitons le travail informatique et laissons aussi l’arrivée des jeunes retraités dans les clubs mais aussi au niveau départemental et national

    1. bonne remarque, maintenant il faut se mettre en ordre de marche et choisir la direction qui convient, pas celle que l’on a toujours utilisée !

  4. Le bénévolat est en voie de disparition
    Ne laissons pas les responsables départementaux à nous détruire
    Nous nous engageons pour faire avancer la vie des clubs et nous mettre au service de nos personnes âgées

  5. Nous travaillons comme une entreprise mais nous sommes des bénévoles. Le bénévolat est en voie de disparition.
    Faire vivre une Fédération est un travail quotidien avec de grosses responsabilités.
    Afin que les fédérations puissent continuer à évoluer, il faut être raisonnable dans les exigences, on leur en demande déjà beaucoup (informatisation, mise aux normes, réunions…).
    Des ambitions pour l’avenir, OUI mais respectons l’engagement des bénévoles.

  6. Pas d’observations particulières.

  7. Ce n’est pas une proposition. C’est une remarque, il ne faudrait pas arriver au point qu’un fédération ou qu’un club devienne aussi complexe et difficile à gérer qu’une filiale d’entreprise.
    Nous sommes tous des retraités et des bénévoles. Et nous avons déjà beaucoup, beaucoup trop de travail (pour certain plusieurs journées par semaine). Vous nous pousseriez vers « burn out » et l’arrêt de ce bénévolat.
    A méditer!!!

    1. tu as raison , ceux qui font quelque chose sont quasi à plein temps ; les autres ne font rien au mieux, et au pire critiquent

    2. Tout à fait d’accord, si , qui plus est, on est loin du siège de la Fédé Départementale …

  8. Pourquoi une association nouvelle ne pourrait pas adhérer directement à la Fédération Nationale quand il n’existe pas de fédérations départementales comme cela a été le cas dans notre département jusqu’en février 2017? ce qui éviterait de créer une structure départementale très difficile à faire vivre, et surtout à développer…. et de se retrouver face à des difficultés financières si le développement peine à arriver….

  9. Le renouvellement des CAs et des responsables associatifs est de plus en plus difficile, d’une part à cause des contraintes informatiques auxquelles les membres des clubs ne sont pas habitués, et d’autre part par l’appel régulier aux « bénévoles » pour remplacer les services que les administrations fournissent de moins en moins (isolement des personnes âgées, accompagnement des pensionnaires des maisons de retraite, etc) , ce qui a pour conséquence de décourager les bonnes volontés et de changer l’image des clubs .

    1. Pour moi, le bénévolat est une source d’épanouissement, mais également très formateur puisqu’on est appelé à se dépasser lorsque l’on s’engage dans un club ou une Fédération. De plus, le fait d’être engagé permet des rencontres enrichissantes avec beaucoup d’autres adhérents de toutes origines. Je suis d’accord pour ouvrir les adhésions aux plus jeunes ou c’est notre disparition. Le bénévolat n’est pas en voie de disparition, il faut s’engager à demander autour de nous à se faire accompagner près de nos amis. Plus on sera et plus on a de chance de ne pas disparaitre.

Répondre à Eve Aldridge Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu